Curiosité: Léopoldine Doualla-Bell Smith, la première hôtesse de l’air noire au monde.

Total des vues : 407 , Vues d'aujourd'hui : 1 

Léopoldine Emma Doualla-Bell Smith est la première hôtesse de l’air noire au monde. Née en 1939 à Douala au Cameroun, à l’époque sous tutelle Française, Smith est une princesse de la famille royale de Douala au Cameroun petite-fille de Rudolph Douala Manga Bell. Elle s’est vue offrir une opportunité rare d’emploi après l’école dans sa ville natale, alors capitale de la colonie, pour servir d’hôtesse au sol pour l’Union Aéromaritime de Transport (UAT), la compagnie aérienne desservant les routes africaines.

Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires en 1956 à l’âge de 17 ans, Smith a été envoyée à Paris par Air France pour suivre une formation d’hôtesse au sol, avant de passer à l’UAT pour s’entraîner en vol. En 1957, elle commence à voler comme hôtesse de l’air avec l’UAT qui fusionnera plus tard pour faire partie de l’Union des Transports Aériens (UTA). À l’époque, elle ne savait pas qu’elle faisait l’histoire en tant que première personne noire à servir comme hôtesse de l’air pour une compagnie aérienne. Elle a pris l’air l’année précédant Ruth Carol Taylor, qui est reconnue comme la première hôtesse de l’air noire aux États-Unis. Le vol initial de Taylor a eu lieu le 11 février 1958, sur un vol de Mohawk Airlines d’Ithaca, New York, à New York.

En 1960, Léopoldine a été invitée à rejoindre Air Afrique, la compagnie aérienne créée pour desservir 11 nouvelles nations francophones indépendantes qui étaient d’anciennes colonies de France. Elle était la seule Africaine qualifiée dans une aviation française, sa carte d’identité d’emploi était No. 001. Elle a été finalement promue au rang de première chef de cabine d’Air Afrique. Pendant les années qu’elle a passé comme hôtesse de l’air, elle a survolé toute l’Afrique et aussi loin que l’Australie.

À cause de la couleur de sa peau, certains passagers blancs la traitaient comme un paria mais les passagers à la peau sombre accueillaient souvent très bien sa présence. Smith a été victime d’harcèlements sexuels fréquents. Une fois, elle a giflé un homme blanc qui l’avait touché là où il ne fallait pas.

Léopoldine Doualla-Bell Smith

 

Source : https://www.camerounweb.com/CameroonHomePage/entertainment/Curiosit-L-opoldine-Doualla-Bell-Smith-la-premi-re-h-tesse-de-l-air-noire-au-monde-576280

 

Lire aussi : Affaire des 55 milliards: Messanga Nyamding prédit un soulèvement populaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *